Livres

Pourquoi avons-nous tant de mal à nous engager ? Quelle est la légitimité d’un prêtre pour parler de sexualité ? Peut-on être célibataire et heureux ? Êtes-vous pour ou contre les relations sexuelles avant le mariage ? Être fidèle, ça veut dire quoi exactement ? Comment concilier amour et sexualité dans nos vies ? Le divorce n’est-il pas préférable à un mariage malheureux?

Pour la première fois, un évêque et une sexologue confrontent leurs points de vue dans cet échange organisé par Arthur Herlin.

Thérèse Hargot offre une vision décomplexée, franche et incarnée, tandis que Mgr Emmanuel Gobilliard montre dans ses réponses que l’Église peut parler de tout, sans tabous.

Qu’avons-nous fait de la libération sexuelle ? Thérèse Hargot, philosophe et sexologue intervenant en milieu scolaire depuis une dizaine d’années, s’interroge face à la jeunesse d’aujourd’hui.

Banalisation de la « culture porno », course à la performance, défiance à l’égard de la contraception, retour des stéréotypes, obsession de l’orientation sexuelle… Si les jeunes se sentent sexuellement libérés, ils sont prisonniers de nombreux diktats. Quelle est cette liberté qui condamne à choisir en permanence son identité, ses amours, ses pratiques comme n’importe quel produit de consommation ?

Fondé sur de nombreux témoignages, ce livre ose affronter de vraies questions exprimées par les adolescents et les jeunes adultes. Il invite à repenser l’apprentissage de la vie affective, relationnelle et sexuelle, pour devenir soi-même afin d’entrer en relation avec les autres.

J’ai 25 ans. Je suis née avec le « droit à la contraception ». On ne m’a pas demandé si j’étais « pour » ou « contre » : là n’est d’ailleurs pas l’enjeu. Mais je suis une de ces jeunes impertinentes qui osent poser des questions : Qu’elle est cette fameuse liberté qui se vit dans la dépendance au médecin par l’intermédiaire de la technique ? A quoi sert-il d’être disponible en permanence quand le désir est sous contrôle d’hormones artificielles ? Au nom de quoi ou de qui les femmes devraient-elles accepter les risques des effets secondaires de la pilule sur leur santé ? La contraception hormonale existe-t-elle pour moi ? Ma génération est confrontée au nombre désespérant de divorces, les « pannes » de désir sexuel des couples, les défis de l’écologie pour l’homme, les problèmes croissants d’infertilité, les risques de cancer et les chiffres alarmants des interruptions volontaires de grossesse. Nous ne voulons pas nous laisser entraîner par cette spirale d’échecs. Notre génération aspire à une véritable libération, elle veut un moyen de régulation des naissances du XXIe siècle, qui soit au service de l’amour et de la sexualité, respectueux de la vie humaine et de l’environnement. Ce livre tente de lui répondre.