La pornographie est l'opium du peuple.

Thérèse Hargot

Extrait du livre

J’entends déjà des gens me dire : « Je suis d’accord qu’il faut faire en sorte de protéger les jeunes enfants. Mais moi, regarder du porno fait partie de ma vie depuis que je suis ado et franchement, je ne m’en porte pas mal pour autant. » Faux. Ce qui est mauvais pour un enfant ne devient pas soudainement bon pour un adolescent ou souhaitable pour un adulte. Les problématiques spécifiques liées à ce produit restent les mêmes, elles ne changent pas en fonction de l’âge de l’utilisateur, exactement comme pour la cigarette. Fumer enfant ou fumer adulte ne change rien au fait que fumer tue.

(…)

L’addiction à la pornographie est la maladie de notre époque

Thérèse Hargot

Extrait du livre

Mon combat contre la pornographie a pour unique but de protéger l’amour, la sexualité et la liberté. L’éducatrice à la vie affective, relationnelle et sexuelle que je suis ne peut pas continuer à aller dans tous les lycées de France sans alarmer la société civile des dégâts sur les adolescents de cette surexposition aux images pornographiques. La thérapeute de couple que je suis ne peut pas soigner les relations sans dénoncer avec force l’entreprise de destruction massive qu’est l’industrie pornographique qui œuvre dans l’ombre pour détruire l’amour. La féministe que je suis ne peut pas laisser une industrie violenter des êtres humains au profit principalement de l’excitation sexuelle masculine. La mère de famille que je suis ne peut pas laisser la société pervertir ses propres enfants. La femme que je suis ne peut pas renoncer à la liberté sexuelle en acceptant qu’elle soit formatée par l’industrie pornographique. Nous devons sortir de l’emprise de la pornographie pour sauver nos vies. La vie.

(…)

C'est un livre à laisser trainer chez soi pour que vos ados et votre conjoint tombent dessus et le lisent !

Thérèse Hargot