Billet d’humeur: Bruxelles, Paris, Bruxelles, New York City, Paris.

Dans la vie, il y a l’itinéraire et la destinée m’a dit l’autre jour mon ami Richard (le Richard!).

Justement, j’ai un sens de l’orientation douteux et le sentiment chronique de me perdre sur les sentiers que j’emprunte. J’avoue aussi cette fâcheuse tendance à ne pas suivre les chemins passants et balisés, esprit de rébellion oblige, quitte à m’en mordre les doigts! Quand à arrêter de toujours prendre le versant nord, j’ai beau me raisonner, rien n’y fait. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer? Désespérant.

Mais aussi incompréhensible soit-il (pour moi-même surtout), je garde le cap où que je sois.

Bref. Je re-traverse l’Atlantique. Mes chroniques seront parisiennes dès la mi-juin, mon cabinet et mes formations aussi.

Mes enfants vont enfin savoir ce que les mots boulangerie, baguette, grève, manifestation veulent dire. Ils ne vont plus entendre « so cute » à tous les coins de rue mais « vous pouvez dégager votre poussette, merde! ». Le « good job » va se transformer en « peu mieux faire » et le « amazing » en « oui mais…« . And so what?

C’est la crise en France? L’ambiance est morose et le mariage pour tous déchaîne les passions? Eh ben, raison de plus pour débarquer: voilà de quoi nous sentir utile!

Concrètement, je vais poursuivre mes activités: l’accompagnement des personnes et couples, la formation des jeunes et des adultes, le partage de mon expérience et mes idées au travers des médias. Love Generation, quoi.

Je trépignais d’impatience. Ça fait si longtemps!

I’m so excited!!!

T.

20130422-162653.jpg

Vous devriez aimer

Comments are closed.