couple, Désir sexuel, Fantasme, Fidélité, Infidélité, Interview, Médias

Radio: l’infidélité des femmes

11 juin 2014
20140611-184718

Je vous recommande très chaudement d’écouter cette interview sur un thème encore tabou: l’infidélité des femmes. Une réalité qui détruit de nombreux couples par méconnaissance et fausses croyances sur le désir sexuel et amoureux…

20140611-184718.jpg

Vous pourriez aimer également

4 Commentaires

  • Reply Caroline 11 juillet 2014 at 9 h 44 min

    Petites idées/questions: je suis peut-être un peu trop à cheval sur le sens des mots mais serait-ce possible d’employer le mot exclusivité plutôt que fidélité?
    On peut de façon très naturelle être fidèle en amour, comme on est fidèle en amitié, sans être pour autant exclusif en amour, tout comme on est rarement exclusif en amitié (c’est rare qu’on se dise « oh bah j’ai déjà un ami, je ne peux pas en avoir un 2ème, ce serait vraiment moche! » lol).
    Tout comme on peut être fidèle à son domicile, assumer les crédits, les loyers, tout en s’offrant des vacances ailleurs de temps en temps, sans jamais manquer le versement d’une mensualité.
    Parce que le vocabulaire, c’est important, vu que le problème est bien souvent qu’on confond fidélité et exclusivité, qu’on est à fond dans cette croyance que la « fidélité » implique l’exclusivité, voir que ce sont deux mots synonymes alors que pas du tout!!
    Et puis on peut être amoureux de plusieurs personnes en même temps. Aimer ET être amoureux de plusieurs personnes en même temps (pas juste aimer l’un sans plus en être amoureux et avoir un sentiment amoureux pour un autre mais sans l’aimer)..
    Admettons que certaines personnes soient incapables d’aimer et d’avoir des sentiments amoureux pour plusieurs personnes en même temps mais en quoi est-ce que cela prouverait que personne n’en est capable? Ce serait comme de dire « je ne peux pas faire de la plongée sans tuba, donc personne ne peux le faire! ».
    Ensuite, effectivement, reste à décider de ce qu’on fait de ces sentiments et effectivement, ce n’est pas parce qu’on aime qu’on doit être en couple, ce qui laisse la place pour beaucoup de possibles… Ce qui peut être très compliqué à vivre! :)
    Bref, voir Françoise Sympère quoi! :)

    • Reply Thérèse Hargot 11 juillet 2014 at 9 h 59 min

      Oui, je crois que ce sont les nuances que j’ai voulu donner dans cette interview… Cela dit, à la différence de tous les exemples que vous avez donné, je crois que la fidélité en amour est aussi liée à l’exclusivité parce que l’autre est une personne et que par ce fait elle veut être aimée totalement… Et puis, parce que la sexualité est liée à la procréation… Et il y a encore le danger des MST IST qui nous ramène à la réalité de l’expérience charnelle: ce n’est pas un acte comme un autre!

      C’est complexe comme vous dites ! À suivre!!!

  • Reply Laura D. 6 septembre 2014 at 17 h 09 min

    Très intéressante cette interview. Pour commencer, au début de l’interview vous parlez de sites de rencontres pour infidèles, en effet il y en a une tonne sur le Web.

    Concernant le sujet, c’est vraiment intéressant d’avoir un point de vu différent, ça apporte un peu de fraîcheur. Sur l’appartenance, le désir, tout à fait d’accord. Finalement le désir disparait quand on a ce qu’on veut, c’est pour ça que tous les engagements officiels comme le mariage tuent le désir ! (attention je ne dis pas qu’il ne faut pas se marier !).

  • Reply DJ 20 novembre 2015 at 9 h 41 min

    Je suis étonné parce que vous dites vouloir « rendre hommage » à ces maris formidables, mais vous n’avez pas évoqué leur douleur. La tristesse n’est-elle pas d’autant plus forte parce que justement, ils n’ont rien à se reprocher ?

    Vous n’avez pas non plus beaucoup parlé de « frustration ».
    Je m’interroge : ne devrait-on pas, lorsque l’on sent que l’on met en péril un équilibre conjugal, renoncer à nos pulsions ? Ne doit-on pas accepter de vivre -aussi- des frustrations ?

  • Répondre

    Newsletter