adolescent, date, Désir sexuel, développement personnel, LOVE, SEXUALITY & BABIES, Pornographie, Question, séduction

Question: Comment retrouver l’envie de « se lancer » avec une femme?

12 mars 2013
High Line Meatpacking NYC

« Depuis que j’ai pris confiance en moi (et fait descendre les femmes d’un piédestal, fruit de mon imagination et de ma timidité d’avant), je ne tombe plus amoureux. J’ai beaucoup d’amies filles avec qui j’aime discuter, me confier, écouter… Mais il ne m’arrive que très rarement d’avoir envie de sortir avec l’une d’entre elles. J’ai l’impression d’être blasé. Je fonctionne beaucoup (trop?) avec ma raison, je trouve toujours quelque chose qui me dit que ça ne peut pas fonctionner. Du coup je n’ai pas l’envie de me lancer, et je me dis que ce n’est pas plus mal si ça peut éviter de souffrir ou faire souffrir inutilement. Est-ce un problème personnel ou est-ce lié à un problème de société qui m’empêche d’avoir envie d’essayer quelque chose avec quelqu’un? Je pense pourtant être prêt, je ne pense pas avoir peur de l’engagement. »

***

Voici une question qu’on me confie très souvent. Enfin, surtout chez les jeunes de plus de 25 ans je dirais. C’est une sorte d’état paradoxal où l’envie de former un couple se confronte avec l’absence d’envie de l’autre… En fait, l’état inverse de l’adolescence où généralement les désirs sont en ébullition et l’engagement reste obscur. Quand est-ce que les désirs de mon corps, de mon coeur et de ma raison vont-ils donc s’accorder? Telle est La question!

Vous me demandez si c’est un problème de société, je vous réponds qu’on peut en tous les cas parler d’un phénomène de société. Par exemple, l’image des femmes renvoyée par la publicité ou la pornographie a un impact sur notre regard et influence nos attentes. Mais je dirais que plus profondément, la recherche de la perfection renvoie à un désir d’absolu que l’on espère trouver dans le couple à défaut de le mettre en Dieu ou dans une idéologie politique, par exemple. Autrement dit, on attend tout de l’autre, on attend trop de l’autre. Bref, il ou elle n’est pas Dieu (et encore heureux car on ne serait jamais à la hauteur, merci la culpabilité!).

En fait, le secret des couples qui se forment et durent est celui-ci: considérer l’autre comme un compagnon de vie. Ensemble, on marche, on trébuche, on atteint des sommets qu’il faut redescendre ensuite, on s’arrête sur des plages paradisiaques puis traverse des déserts…Ensemble, on rit, on pleure, on souffre, on crie, on jouit. C’est sa vie que l’on essaye ainsi de « purifier », en se débarrassant de ce qui encombre, pour qu’elle devienne plus libre, plus heureuse. Et sur cette route, plus ou moins longue, plus ou moins sinueuse, plus ou moins aride, c’est soi-même que l’on découvre à travers l’autre. L’attraction authentique aurait quelque chose de cette envie de passer par tous ces états de vie pour atteindre son but, ensemble .

Il y a de nombreuses raisons pour expliquer cette nouvelle conception du couple dont vous héritez inconsciemment. J’en reparlerai, c’est certain. Mais pour l’heure, je vous propose une réponse plus concrète pour débloquer votre situation personnelle.

Soyez certain d’une chose, vous ne manquez pas de désir. Au contraire, vous bouillonnez d’envies.

Même si beaucoup de femmes pourraient se rendre davantage désirables (ça c’est un autre sujet), il ne serait pas honnête de leur incomber la faute. En réalité, pour une raison que j’ignore, vous ne vous autorisez pas à tomber amoureux. Il y a quelque chose en vous qui bloque, qui retient, qui étouffe vos sentiments.

Essayons de comprendre la raison en suivant ces 5 étapes:

  1. Imaginez tomber amoureux de cette jeune femme, tiens, celle avec qui vous avez déjeuner hier, ou bien celle que vous avez croisé dans l’ascenseur. A vrai dire, peu importe.
  2. Qu’est-ce qui se passerait? Faites vous un film en imaginant les évènements et leur enchaînement.
  3. Quels sentiments négatifs vous habitent en y pensant et à quel moment apparaissent-ils? C’est de la peur, du dégoût, de la tristesse, de la colère, de la lassitude? Qu’est-ce donc qui vous habite?
  4. Quels souvenirs vous font-ils remonter, comme ça, spontanément?
  5. Maintenant, essayer de compléter cette phrase: « si je tombe amoureux, je risquerais de me sentir… parce que ça voudrait dire que… et je ne voudrais pas … « 

Une fois cette phrase prononcée, il faut trouver comment éviter que la chose que vous appréhendez ce produise: n’y a-t-il pas un autre moyen que de réfreiner ses désirs? Que pouvez-vous mettre en place pour ne pas vous trouver dans une situation désagréable, inconfortable ou angoissante autre que le fait de vous interdir de tomber amoureux?

A ce moment là, il faut réfléchir et demander conseil à ses amis ou des professionnels pour trouver les moyens d’atteindre votre objectif.

Je ne doute pas un seul instant que vous ne trouviez pas une issue heureuse à cette situation.

Bien à vous,

T.

Vous aussi posez vos question en cliquant ici!

High Line Meatpacking NYC

Vous pourriez aimer également

Pas de commentaires

Répondre

Newsletter