conseil sexo, Désir sexuel, Fantasme

Conseil sexo: lui conter vos désirs

7 mai 2013
20130507-131213

Vous êtes séparés à cause d’un déplacement professionnel, une maladie, une fin de grossesse compliquée. Ou alors, en pleine période fertile vous avez choisi de ne pas vous unir sexuellement pour ne pas avoir d’enfant. Peut-être aussi que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas encore partager le même lit…

Ne ruminez pas votre frustration, ne cherchez pas de compensation extérieure pour évacuer vos pulsions, ne vous enfermez pas dans un plaisir solitaire: il y a mieux!

Racontez à l’être désiré ce dont vous avez envie.

Le temps d’un instant, transportez-vous ensemble vers d’autres lieux, d’autres époques. Changez de statut, de couleur de peau, de corps. Choisissez la couleur, le tissu et la forme de vos vêtements. Imaginez une situation éloignée de votre quotidien.

Dans les moindres détails, décrivez à l’autre vos gestes. Soyez précis dans vos mots pour exprimer le mieux possible vos envies, vos sensations, vos plaisirs. Allez, sortez des imageries toutes faîtes, souvent héritées d’un imaginaire collectif et industriel, pour découvrir votre propre créativité.

Si l’un ou l’autre peine à se laisser aller à son imaginaire, posez-lui des questions pour qu’il affine l’image de son désir: où voudrais-tu que l’on soit? Qu’aimerais-tu que je porte? Qui aimerais-tu que je sois pour toi? Ta femme? Ton amant(e)? Ton ami? Que voudrais-tu entendre, sentir, voir, goûter?

Devant les limites que nous impose le réel, l’imaginaire nous offre une porte de sortie pour s’échapper, pour respirer autrement. Dans ce domaine, dire c’est faire d’une certaine manière tant la communion des imaginaires est puissante. Le couple réalise un moment d’intimité sexuelle du fait même de prononcer ces mots qui expriment leurs désirs. L’union sexuelle ne se résume plus à une rencontre des corps ni même des coeurs. Elle aspire à devenir le lieu d’une rencontre entre deux personnes dans leur entièreté, jusque dans leurs imaginaires aussi farfelus et obscurs soient-ils.

Comprenez-vous mieux pourquoi les échappés de l’imaginaire en solo ou l’absorption d’images érotiques pour espérer le nourrir séparent le couple au lieu de le réunir? L’imaginaire peut enfermer la personne en elle-même et les images parasiter les relations sexuelles. Par ces moments de partages et d’évasion, le couple se forme un imaginaire commun. C’est un trésor inépuisable et indispensable pour espérer vivre son amour fidèlement et durablement!

20130507-131213.jpg

Vous pourriez aimer également

5 Commentaires

  • Reply Question: fantasmes et mariage sont-ils compatibles? (1ère partie) | Chroniques philosophiques d'une sexologue new yorkaise 8 mai 2013 at 12 h 23 min

    […] J’étais plongée dans Simone de Beauvoir ce matin, Le deuxième sexe. Les fameux surlignements au fluo jaune de la jeune étudiante que j’étais disparaissant progressivement, je visite le texte différemment aujourd’hui. J’allais vous partager ma lecture quand justement, mon Iphone vibre à la réception de ce commentaire à mon conseil sexo d’hier: […]

  • Reply Question: mariage et fantasmes sont-ils compatibles? (partie 2/2) | Chroniques philosophiques d'une sexologue new yorkaise 23 mai 2013 at 12 h 38 min

    […] vous propose de relire ma chronique "femmes recherchent fantasmes" et mon conseil sexo "lui conter vos désirs" qui vous donnera quelques pistes pour ne pas s’enfermer dans son imaginaire mais le […]

  • Reply Conseil sexo: 7 clés pour donner du plaisir à une femme | Chroniques philosophiques d'une sexologue 10 octobre 2013 at 15 h 32 min

    […] La faire parler de ses fantasmes. Son imaginaire érotique est le meilleur rempart contre son esprit rationnel envahissant. […]

  • Reply Phénomène: quand la théologie du corps provoque les mêmes effets que la pornographie sur la sexualité | Chroniques philosophiques d'une sexologue 7 novembre 2013 at 12 h 10 min

    […] accord. Vous respirez ensuite. Et chaque jour, vivez un moment de complicité charnelle (voire mes conseils sexo pour des idées) sans chercher à vous exciter en vue de la pénétration sexuelle, juste pour le […]

  • Reply Les effets négatifs de la théologie du corps « Théologie du corps .com 8 novembre 2013 at 9 h 46 min

    […] lui conter vos désirs… ou lui faire conter ses désirs […]

  • Répondre

    Newsletter