conseil sexo, Exercices, Fantasme, harmonie sexuelle

Conseil sexo: 7 clés pour donner du plaisir à une femme

8 octobre 2013
20131010-222637

Suite à la vidéo introduisant au sujet, et suite aussi à mon post précisant que goûter au plaisir sexuel c’est un état d’esprit, je poursuis mon propos. Donc, je vous parlais d’une relation ou chacun donne et reçoit…

Donner. Mais encore faudrait-il qu’elle ait envie de recevoir! Que retient-elle au lieu de s’abandonner? Que veut-elle contrôler au lieu de lâcher-prise? Qu’est-ce qui la lie et l’empêche de se libérer?

Écouter. C’est la qualité essentielle du bon amant. Avant, d’abord, pour se reconnecter l’un à l’autre… Pendant, aussi, pour venir quand elle est prête. Après, enfin, pour débriefer sur ce moment d’intimité.

Communiquer. La relation sexuelle est un moment où deux êtres se disent l’un à l’autre. Les frustrations, les incapacités, les manquements sont autant d’émotions qui s’expriment par les corps au lieu de se dire par des mots…

Communier. C’est l’instant de grâce ultime où deux personnes s’accordent, corps, cœurs et esprits.

Pour y arriver, c’est un peu une histoire de clés… Jamais deux fois là même, il faut trouver ce qui permettra à cette femme de se détendre, d’évacuer ses soucis et se connecter avec ses sensations et ses désirs.

Voici une liste non-exhaustive d’attitudes qui disposent la femme à un lâcher-prise, au plaisir sexuel:

1. Masser les zones tendues de son corps (pieds, épaules, visage, etc.). Elle appréciera ce premier contact désintéressé et attentionné. Ne se sentant pas agressée par votre désir sexuel, elle s’ouvrira d’elle-même à l’union sexuelle.

2. Se réconcilier suite à cette dispute de l’autre jour ou même d’il y a plusieurs années… Pour les couples qui s’aiment depuis longtemps, c’est presque un passage obligé tant les rancunes sont un obstacle majeur au plaisir sexuel.

3. La préparer plusieurs heures avant pour que son désir puisse monter en elle et qu’elle puisse aussi se faire belle comme elle le souhaite pour cette union sexuelle. Les complexes ou le manque de soin peuvent la gêner et l’empêcher de se « lâcher ».

4. La surprendre en lui faisant l’amour à un moment où elle ne s’y attend pas (heure et lieu). Vous cassez ainsi une routine et le cerce vicieux dans lequel vous êtes peut-être installé depuis longtemps où le soir, tous les soirs, elle sent votre envie et vous repousse par peur d’être à nouveau déçue.

5. Lui demander de prendre la main, c’est elle qui guidera le rapport sexuel entièrement. Plaisir assuré puisqu’elle donne le rythme et la manière dont elle aime que les corps se conjuguent. Elle apprend par là à sortir de la passivité en étant dans l’action.

6. La faire parler de ses fantasmes. Son imaginaire érotique est le meilleur rempart contre son esprit rationnel envahissant. C’est une manière de faire fonctionner l’esprit mais qui en même temps excite le corps et le dispose efficacement au plaisir. (Voire mon post)

7. Lui redire votre amour avec des mots, des paroles douces et valorisantes. La sécurité émotionnelle que vous lui apportez ouvre directement son corps et relâche son esprit. Les femmes sont généralement plus sensibles à ce qu’elles entendent qu’à ce qu’elles voient.

Ce n’est qu’une fois que vous avez son « autorisation » en quelque sorte parce que vous la sentez vraiment détendue et dans l’envie que vous pouvez entamer des « préliminaires » sexuelles. Ce n’est qu’après encore, quand elle vous le demande, vous pouvez entrer en elle. Et seulement quand vous la sentez au maximum de ce qu’elle peut supporter comme plaisir que vous vous donnez à elle pour JOUIR ENSEMBLE.

Fini les 2 minutes 30 top chronos. Les femmes vous invitent à une expérience plus longue et plus intense.

Affaire à vivre.

T.

20131010-222637.jpg

Vous pourriez aimer également

2 Commentaires

  • Reply Les effets négatifs de la théologie du corps « Théologie du corps .com 8 novembre 2013 at 9 h 46 min

    […] donner plaisir à la femme 1, 2, 3 […]

  • Reply Tom 3 septembre 2014 at 6 h 33 min

    Trop compliqué, trop exigeant. Moi j’ai laissé tomber depuis longtemps et j’avoue que je ne m’en porte pas plus mal.

  • Répondre

    Newsletter