Billet d'humeur, couple, Désir sexuel, Fantasme, Féminisme, harmonie sexuelle, romantisme

Billet d’humeur: Belles au Bois Dormant, réveillez-vous!

11 janvier 2016
Belles aux bois dormant, réveillez vous!

« Moi, initier mon homme? Lui dire ce que j’aime, lui montrer comment faire? Il n’en est pas question! Je suis certainement très romantique mais pour moi, c’est à lui de le savoir, ce n’est pas à moi à lui apprendre! »

Avec un tel présupposé, inutile de préciser que sa vie sexuelle est un désastre, le lieu de vives frustrations. Et de rancoeurs aussi. Elle lui en veut de ne pas savoir si prendre, de ne pas y arriver, d’être si maladroit. Il faut dire qu’elle pensait qu’il suffisait d’attendre « le bon », de se « préserver » pour se donner à celui qu’elle choisirait d’aimer… Notre Belle au Bois Dormant des temps modernes a carrément déchanté et lui avec elle! Devant l’échec, ils sont en train de remettre toute leur éducation et leurs beaux principes en cause.

Elle se dit: « En fait, on m’a raconté des conneries quand j’étais gamine! Et me voilà maintenant liée pour la vie avec un prince pas si charmant. L’angoisse ».

Il se dit:« Merci! Ca valait bien la peine de respecter son rythme avant de coucher avec elle! En fait, c’est une fille hyper coincée et moi je me suis fait avoir comme un idiot! « 

Il y a encore tellement d’idées reçues sur la sexualité, celle des femmes en particulier, qu’il est urgent de faire un petit rappel à l’ordre! Chères femmes, chers hommes, retenez bien ce qui va suivre.

Leçon numéro 1 pour une vie sexuelle heureuse: accueillir en soi (puisque c’est bel et bien ce en quoi consiste l’acte sexuel pour une femme) n’est pas une action PASSIVE! Au contraire.

C’est pas compliqué quand même: quand on reçoit chez soi pour une fête, on est passif ou actif? On attend bêtement que les invités arrivent ou on se prépare en plus d’arranger le lieu, cuisiner le repas, servir? Recevoir chez soi vire au drame si on est amorphe, involontaire et immobile! Et bien recevoir en soi, c’est la même chose.

Concrètement, ça veut d’abord dire qu’il ne faut pas attendre qu’un homme vous fasse découvrir votre corps: c’est à vous à le connaître pour ensuite le lui faire découvrir et pour pouvoir explorer ensemble les mille et une joies de la sexualité. Même si votre homme a déjà eu des expériences sexuelles, chaque femme est différente et sa connaissance « technique » n’est en aucun cas l’assurance qu’il soit un bon amant! Avez-vous déjà regardé votre sexe? L’avez-vous déjà touché? Connaissez-vous les zones de sensibilités, de plaisir? Si vous ne vous connaissez pas ou que vous ne voulez pas parler de la connaissance que vous avez de votre corps à votre homme, comment voulez-vous qu’il sache pour vous? Ce n’est pas intuitif ce truc là, sinon ça se saurait! La sexualité humaine nécessite une rencontre, un partage, un dialogue…

Concrètement, ça veut dire aussi que la personne qui accueille, c’est elle qui invite généralement. Celui qui débarque sans invitation on dit qu’il « s’incruste » et on le déteste. (Exception faite de celui qui s’incruste certes, mais qui nous fait toujours passer un excellentissime moment: celui-là est par définition toujours le bienvenu.) Tout cela pour dire qu’il va falloir inviter, c’est-à-dire initier la rencontre et pas attendre que le mari relou viennent frapper à la porte à minuit une quand vous êtes crevée! Pour initier la rencontre, il est nécéssaire d’être à l’écoute de ses désirs et ses envies bien sûr. Mais surtout, il faut oser les communiquer et s’assurer que l’information est bien passée!

« Non mais moi je voudrais qu’il sache quand j’en ai envie, qu’il le sente, je trouve ça tellement décevant si j’avais à lui dire… » Ok. Attendez qu’il le sente et vous ferez l’amour 3 fois par ans, au mieux.

Concrètement, ça veut dire enfin ne pas attendre en étoile de mer! Ou alors si: surtout restez sur le dos sans bouger si vous voulez être frustrée, ne pas avoir de plaisir, répugnée par l’égoïsme de votre homme que vous imaginez prendre son pied parce qu’il a une éjaculation – ce qui serait encore le signe d’une méconnaissance de la sexualité masculine le vrai plaisir de l’homme étant de combler sa femme. S’il cherche juste son plaisir, vous êtes gentille de vous sacrifier mais il n’a pas besoin de vous: il sait comment s’en donner tout seul, comme un grand! S’il fait l’amour avec vous c’est pour vous en donner: mettez-vous ça dans le crâne! Il y a de nombreuses positions pour s’unir qui permettent tantôt à l’homme, tantôt à la femme de prendre le lead sur la rencontre… Arrêtez d’attendre qu’il fasse, qu’il décide comment vivre les choses: changez les rôles que chacun à son tour puisse entrainer son conjoint dans la danse (ou le combat c’est selon) qu’il veut mener!

Vous êtes responsable de votre plaisir, vous êtes responsable de votre vie sexuelle. Ce n’est pas la charge de l’homme. Le jour où l’on comprend cela, la vie conjugale prend une toute autre tournure.

Comme d’habitude, j’ai encore mille et une choses à vous dire mais là, il faut que j’aille courir pour évacuer le stress qui monte à mesure que la publication de mon livre approche…

Affaire à suivre!

T.

Vous pourriez aimer également

Pas de commentaires

Répondre

Newsletter